Plan de cours

Chargée de cours: Valéry Giroux
Département de philosophie
2910 Édouard-Montpetit
3e étage, bureau 313
Tél.: (514) 343-6111, poste 2958
Heures de disponibilité: mercredi et jeudi de 10h00 à 12h00 (*il faut m’écrire avant, pour prendre rendez-vous à l’adresse valery.giroux@umontreal.ca)
 
Salle de cours: 2210, Pavillon Liliane-de-Stewart
13:00 à 15:59

I. Objectifs généraux

 I.I. Le contenu

Le cours « Problèmes en éthique » consiste en une introduction à l’exercice de la réflexion éthique pour résoudre des dilemmes moraux particuliers. Comment dois-je agir ? Qu’est-ce qu’une action moralement bonne ? Quel type de personne devrais-je être ? Voilà quelques-unes des questions théoriques centrales de l’éthique normative, questions qu’il conviendra d’examiner à travers le prisme de quatre des principales théories éthiques contemporaines. Plus précisément, ce cours consistera en une introduction à l’éthique conséquentialiste, à l’éthique déontologique, à l’éthique de la vertu et à l’éthique relationnelle.

Dans une perspective pratique, nous aurons recours aux outils conceptuels offerts par les théories à l’étude pour traiter certains problèmes importants d’éthique appliquée. Au fil de la présentation des principes associés aux théories éthiques, différentes questions morales concrètes seront donc abordées afin d’illustrer les mécanismes théoriques exposés. Par ailleurs, une étude plus fouillée de la question spécifique des rapports entre les êtres humains et les animaux non humains sera aussi proposée. En plus d’exemplifier, elle aussi, les distinctions conceptuelles entre les grandes approches normatives, cette étude permettra de bien comprendre comment l’éthique contribue à la solution de dilemmes auxquels chacun de nous peut faire face. Est-ce moralement justifiable de manger des animaux? Ai-je le droit de causer la mort de mon animal de compagnie? Puis-je utiliser la laine des moutons pour me vêtir? Voilà le type de questions auquel la jeune discipline qu’est l’éthique animale s’intéresse et auquel nous tenterons de répondre en mettant à profit les enseignements des théories normatives examinées.

Afin de présenter le cadre théorique du débat avant d’approfondir une réflexion critique sur la question animale, il s’agira de faire un tour d’horizon des plus grands courants de pensée, ce qui permettra aux étudiants de développer un jugement autonome et une certaine maîtrise des concepts clés de l’éthique normative et appliquée. Dans un premier temps, nous étudierons l’éthique conséquentialiste, et en particulier l’utilitarisme classique (Jeremy Bentham et John Stuart Mill) et contemporain, axée sur la primauté des fins visées et fondée surtout sur le bien-être individuel. Sous cet angle, l’appréciation morale de nos actions est faite du point de vue de leurs conséquences réelles ou anticipées. L’examen d’une question concrète (à déterminer) nous permettra, en deuxième partie du cours, de montrer comment le cadre conséquentialiste peut permettre de résoudre un problème moral particulier. Quant à la question de notre rapport aux animaux, à laquelle la deuxième séance sur le conséquentialisme sera consacrée, c’est l’approche de Peter Singer qui sera surtout l’objet de notre scrutation. Cet examen nous permettra de saisir toute l’importance qu’a pu prendre l’approche utilitariste en éthique animale. Néanmoins, nous verrons que cette théorie a suscité de vives critiques dont plusieurs, au sein des discussions portant sur le traitement des animaux, ont été formulées par les tenants d’une approche déontologique, refusant de mesurer la moralité des gestes exclusivement à l’aune de leurs conséquences.

Dans la foulée de cette critique contre l’utilitarisme, nous aborderons une deuxième approche normative, le déontologisme, fondée celle-ci sur la primauté des obligations et des droits moraux qui nous lient les uns les autres, dans un rapport de réciprocité, de respect et de justice. Une réflexion portant sur un autre dilemme moral particulier (à déterminer) permettra, dans la seconde partie du cours, de saisir la pertinence de l’approche déontologique et les différences entre le conséquentialisme et le déontologisme. La perspective déontologique, issue de la morale du devoir d’Emanuel Kant, a donné naissance à de nombreuses théories des droits, incluant la théorie des droits des animaux de Tom Regan. Après nous être familiarisés avec les grandes lignes de l’approche déontologique, c’est donc sur la pensée de cet auteur que nous pencherons plus attentivement, avant de poursuivre avec les variantes que lui ont apportées Gary Francione et Paola Cavalieri.

Ensuite, nous aurons l’occasion de nous arrêter brièvement à une troisième perspective réhabilitant la morale d’Aristote dans le contexte contemporain. Cette approche, appelée l’éthique de la vertu, exprime elle aussi un certain scepticisme face aux grandes constructions systématiques de la morale fondées sur des principes rationalistes et tente d’élaborer, en contrepartie, un point de vue éthique plus sensible au contexte culturel et aux circonstances particulières des situations morales ainsi qu’au développement du jugement moral, des dispositions et des traits de caractère (c’est-à-dire nos vertus morales) auxquels ces situations doivent faire appel. À ce sujet, nous recevrons le Dr. Martin Gibert qui nous parlera de la question épineuse de l’avortement.

Finalement, nous présenterons une quatrième et dernière approche normative, soit celle de l’éthique relationnelle de la sollicitude, une branche importante de l’éthique féministe. Nous verrons que les approches conséquentialistes et déontologistes peuvent être critiquées parce que trop individualistes et centrées sur la rationalité. L’éthique du care cherche plutôt à fonder les obligations morales sur les rapports interpersonnels, sur les relations sociales et la coopération. À cette occasion, nous aborderons un troisième problème d’éthique appliquée (à déterminer), afin d’illustrer l’apport de cette approche normative fondée sur les liens affectifs, sociaux ou autres. Après avoir compris l’approche du care, nous verrons que Sue Donaldson et Will Kymlicka ont récemment proposé une théorie politique des droits des animaux s’inscrivant dans le cadre des théories libérales de la justice, mais basée sur une éthique relationnelle reconnaissant des droits différenciés en fonction du type de relations entre les êtres humains et les autres animaux. Nous étudierons ainsi la possibilité d’accorder non seulement un statut moral aux animaux nonhumains, mais celle d’accorder le statut de citoyens à certains d’entre eux, de nations  souveraines à des groupes d’animaux sauvages et celui de résidents aux animaux non domestiqués qui dépendent pourtant des êtres humains.

I.II. Objectifs spécifiques et formule pédagogique

Le programme des cours et des lectures obligatoires est ordonné selon des recoupements thématiques suivant les quatre perspectives éthiques signalées dans le volet théorique.

Le premier thème de la session comportera, tout comme les deuxième et troisième, deux séances. La première sera constituée d’une introduction à la philosophie morale permettant notamment de distinguer la métaéthique, l’éthique normative et l’éthique appliquée, suivie d’une présentation du plan de cours et d’une conférence de l’autrice Élise Désaulniers sur le traitement des animaux. Cette présentation sera ainsi consacrée au problème qui a donné naissance à l’éthique animale, discipline à laquelle nous accorderons, tout au long de la session, une importance particulière. La deuxième séance du premier thème servira à réfléchir au relativisme moral, qu’il faut écarter pour être en mesure de prendre au sérieux les questionnements normatifs qui nous préoccuperont pendant le reste du trimestre.

Chacun des quatre thèmes suivants sera associé à une théorie normative particulière. Le thème II portera sur l’approche conséquentialiste, le thème III sur l’éthique déontologiste, le thème IV sur l’éthique de la vertu et le thème V sur l’éthique relationnelle. Le déroulement général des cours portant sur les théories normatives se fera lui aussi en deux parties. La première moitié de la première séance de chacun des thèmes sera réservée à l’exposé magistral des contenus théoriques. La deuxième partie de cette première séance sera consacrée à l’analyse de divers enjeux éthiques renvoyant à plusieurs domaines d’application. À cette occasion, des experts pourront être invités pour présenter leurs réflexions sur ces enjeux et faire ainsi ressortir l’aspect pratique de la théorie dans le cadre de laquelle se situent ces réflexions. La deuxième séance associée à chacun de ces thèmes sera, quant à elle, consacrée à une approche particulière en éthique animale.

II. Modes d’évaluation

1) Une évaluation de synthèse à la mi-session comptant (50%). Il s’agira d’un examen en classe le 20 octobre 2016.

2) Une travail final à rédiger à la maison, composé de 3 réponses à des questions posées vers la fin de la session, pour un maximum de 4 pages à interligne 1.5 par question (50%). À rendre le 15 décembre.

Tous les critères de correction, ainsi que les conseils méthodologiques et les directives spécifiques concernant les travaux seront transmis aux étudiants au moment opportun.

Un retard injustifié entraîne une pénalité par retranchement de points de 5% par jour.

III. Calendrier des lectures et des évaluations

Le programme du cours doit être consulté à titre indicatif seulement. Des modifications ultérieures pourront être apportées au calendrier des lectures et des échéances pour des raisons pédagogiques. Le cas échéant, tout changement sera signalé par le professeur en des délais raisonnables.

THÈME I: PRÉSENTATION GÉNÉRALE 

01/09 Cours #1: Introduction générale à l’éthique

  • Présentation du plan de cours
  • Conférencière invitée : Élise Desaulniers, sur le problème des rapports animaux humains / animaux non humains
  • [Lecture: aucune lecture obligatoire]

08/09 Cours #2: Relativisme moral 

  • La thèse relativiste et la nécessité de l’écarter avant de poursuivre sur l’éthique
  • [Lecture : Wong, « Relativisme »]

THÈME II: L’ÉTHIQUE CONSÉQUENTIALISTE

15/09 Cours #3: La perspective conséquentialiste

  • Présentation de l’utilitarisme classique et de l’utilitarisme contemporain
  • Illustration d’une perspective conséquentialiste : la lutte contre la pauvreté mondiale avec Amadou Sadjo Barry
  • [Lectures : Bentham, Les Principes de la morale et de la législation / Mill, L’Utilitarisme / Vallentyne, « Le conséquentialisme »]

22/09 Cours #4: L’utilitarisme en éthique animale

  • L’utilitarisme des préférences/hédoniste de Peter Singer
  • Critiques des défenseurs des droits des animaux
  • [Lectures : Singer, « L’égalité animale expliquée aux humain-es »]

THÈME III: LE DÉONTOLOGISME

29/09 Cours #5: La perspective déontologiste

  • Le déontologisme kantien
  • Illustration d’une perspective déontologique : l’éthique de la sexualité dans une perspective déontologique avec Guillaume Bard
  • [Lectures : Kant, « Fondements de la métaphysique des mœurs » / Dworkin, « Les droits comme atouts » / Nagel, « Les droits »]

06/10 Cours #6: La théorie des droits des animaux

  • La théorie de Tom Regan
  • Les amendements de Gary L. Francione et de Paola Cavalieri
  • [Lectures : Regan, « Pour les droits des animaux »]

HORS THÈME: RÉVISION

13/10 Cours #7: Séance récapitulative

  • Remise de la première question en vue de l’examen final.
  • Christian Jobin, doctorant en philosophie, nous parlera d’éthique fiscale d’un point de vue conséquentialiste et déontologique.
  • [Lectures : Van Parijs, « L’allocation universelle : une idée simple et forte pour le XXIème siècle »]

20/10:  Examen de mi-session en classe (50%)
Salle de cours: 2210, Pavillon Liliane-de-Stewart, 13:00.

27/10: Séance libre, semaine de lecture

THÈME IV: L’ÉTHIQUE DE LA VERTU 

03/11 Cours #8: D’Aristote à Alasdair MacIntyre – une morale du caractère

  • Remise de l’examen intra et de la deuxième question du travail final
  • Illustration de la perspective de l’éthique de la vertu : la question de l’avortement avec Martin Gibert
  •  [Lectures : Aristote, « Éthique à Nicomaque » / Hursthouse, « Théorie de la vertu et avortement »]

THÈME V: L’ÉTHIQUE RELATIONNELLE 

10/11 Cours #9: L’éthique du care et la critique des approches individualistes et rationnelles

  • La critique féministe des approches rationnelles et impartiales
  • Illustration de la perspective du care : les préférences adaptatives d’un point de vue féministe avec Marie-Pier Lemay
  • [Lectures : Tronto, « Un monde vulnérable : pour une éthique du care »]

17/11 Cours #10:  L’éthique animale féministe

  • L’anti-rationnalisme de Brian Luke
  • Les écoféministes et les animaux
  • [Lectures : Luke, « Justice, sollicitude et libération animale » / Desaulniers, « Les vrais mâles préfèrent la viande – Convergences du féminisme et de l’antispécisme »]

24/11 Cours #11: L’éthique animale relationnelle

  • Le contextualisme de Clare Palmer
  • La théorie des droits différenciés des animaux de Sue Donaldson & Will Kymlicka, avec participation possible de Christiane Bailey
  • Remise de la troisième et dernière question du travail final
  • [Lectures : Donaldson & Kymlicka, Zoopolis]

HORS THÈME: QUESTIONS ET EXERCICES

01/12 Cours #12: Séance de questions et d’exercices en classe en vue du travail final

IV. Lectures obligatoires

Tous les textes cités dans le calendrier du programme constituent des lectures obligatoires et paraîtront en ligne, sur le site www.valerygiroux.com, sous l’onglet PHI1400 dans la section « enseignement ». Aucun achat de livre ou de recueil de textes n’est obligatoire.

Il faudra accepter l’invitation que je vous enverrai pour accéder aux documents en ligne.

Une bibliographie complémentaire sera mise à votre disposition pour approfondissement de certaines notions et pour vous aider dans vos travaux.

V. Règles entourant le plagiat

Veuillez noter que l’Université de Montréal ne tolère pas le plagiat, c’est une question d’intégrité: http://integrite.umontreal.ca/

Veuillez noter que les ressources méthodologiques précieuses peuvent être consultées sur le site du département de philosophie: http://www.philo.umontreal.ca/cours/guides/.

Advertisements